Région de Marseille et Pays d'Aix
06 24 75 73 97
lukaon.educationcanine@gmail.com

La balle, la vraie-fausse bonne idée ? [Prévention]

Motiver pour bien éduquer

La balle, la vraie-fausse bonne idée ? [Prévention]

Lorsqu’on accueille son chien pour la première fois, on veut tout faire, tout bien.
On souhaite créer un lien unique et partager un bon moment de complicité avec des jeux consentis des deux côtés.

Naturellement, on se dirige vers la balle, ce formidable objet liant maniabilité du lancer, course effrénée et apprentissage d’ordres de bases comme « lâche ».
De ce point de vue, ou est le problème ? On a tous fait ça et on continue à le faire. Que ce soit avec des jeunes chiens, comme des biens plus âgés.

Mais déjà, savons nous pourquoi un chien court derrière une balle ?

Chaque chien à sa part d’ombre. Il répond à un instinct commun, celle de la poursuite ou, communément appelé, prédation.
Voir une balle, objet petit et rond, bouger à toute allure et rebondir, réveille cet instinct. Notre chien trouve un grand plaisir puisqu’il parvient à attraper l’objet en mouvement et il peut, sans-souci, baver dessus, le mâchouiller et parfois même le détruire !
Il s’auto-renforce si on veut être plus précis.

Mais voilà, tout objet de ce style a ses limites. Pour un jeune chien, la balle stimule cet instinct de prédation, augmente son niveau d’excitation ainsi que sa frustration, et n’attend qu’une chose, courir et attraper sa proie.

Sur cette vidéo, en plus de l’excitation que provoque la balle et son attente, vous pouvez constater les couinements de frustration.

Plus vous allez utiliser la balle et plus vous renforcez ce comportement. Une excitation haute, une frustration qui l’est tout aussi, ce besoin de courir et d’attraper.

Mais quels dégâts fait-elle ?

Outre les effets « négatifs » exposés plus haut, la balle créée, sur beaucoup de chiens, de la dépendance. Un peu comme un drogué qui attend qu’on lui donne sa came. Plus le chien est stimulé tôt et à outrance, et plus il va être demandeur.
Bons nombres de chiens ne vivent plus que pour cette Balle et en oublie même de faire leurs besoins … D’explorer les environs, de communiquer avec leurs congénères et d’attendre que leurs humains lancent quelque chose.
Elle augmente également la prédation de manière générale. (Sur des oiseaux, chats, petits chiens, enfants, trottinettes etc.)

Mais alors ? On peut jouer quand même avec la balle ?

Oui ! Mais le jeu doit être strict, encadré et le plus tard possible. Si vous avez un chiot, pensez à jouer avec 2 fois par semaines, maximum ! Et pas plus de 30 minutes. Il faut rester à l’écoute de son chien et savoir le lire. S’il monte trop en excitation, qu’il a du mal à décrocher, à se calmer et en demande toujours, il faudra réduire. Vous pouvez également allier Éducation et jeu de balle, si votre loulou ne monte pas trop en frustration et qu’il arrive à reprendre son calme rapidement.
Beaucoup de chiens, surtout en Ring, sont félicités à la balle. Elle leur permet d’évacuer toutes leurs émotions, accumulées durant la cession d’entraînement. Mais ce jeu est de très courte durée. Moins de 5 minutes.

Conclusion ?

La balle, on peut y jouer ! OUI !!
Mais en suivant quelques règles.

– Des cessions courtes
– Pas plus de 2 cessions par semaine pour des chiots. (Suivant le bébé que l’on a, bien entendu)
– Être à l’écoute de son chien
– Peut-être lié à de l’entraînement (Obéissances ou éducation par exemple)
– À éviter en contact de congénères (pour que votre chien puisse communiquer ou, tout simplement, éviter les protections de ressources)

(Voici un exemple de récompense avec la balle)

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire