Région de Marseille et Pays d'Aix
06 24 75 73 97
lukaon.educationcanine@gmail.com

Avoir un chiot, c’est quoi en vrai ?

Motiver pour bien éduquer

Avoir un chiot, c’est quoi en vrai ?

Je vois fleurir beaucoup de post sur les réseaux sociaux sur le fait d’avoir un chiot, comment s’en occuper et surtout comment arrêter les dégâts causés par ce dernier.
Je me rends de plus en plus compte que beaucoup de propriétaires paraissent largués et découvrent, parfois entre joie et désespoir, ce qu’est un jeune chien.

Le chiot, qu’est-ce que c’est ?

Là, c’est super simple. C’est une toute petite boule de poil, qu’on a envie de serrer fort contre nous, de lui donner tout notre amour et de passer nos journées entières à câliner.
Et puis, c’est le démon !!! C’est cette même petite boule de poil qui mord les mains et tout ce qui passe à porter. C’est cette chose qui va manger tout ce qu’il va trouver, ronger les meubles, les murs et les câbles électriques. C’est aussi ce véritable intestin sur patte qui mange, boit, puis fait ses besoins sur le carrelage en un laps de temps super restreint.

A tous les propriétaires du diable qui vit dans leur maison, j’ai envie de dire deux choses : Courage et Patience.

Entre 2 mois et 1 an (voir plus pour certaines races), vous avez en face de vous un chiot. C’est à dire un jeune chien qui a besoin de tout apprendre et ça, c’est votre job.

Dans cet article, j’aimerai répondre aux questions que je vois le plus fleurir sur les réseaux et que j’entends également le plus en clientèle :

  • Mon chiot fait ses besoins en intérieur, il n’est pas propre et c’est super désagréable !

Entre 2 et 6mois (parfois plus) les chiots n’arrivent pas à se retenir. Ce n’est pas faute d’essayer, promis ! Mais c’est plus physique que psychologique. En effet, leurs muscle du périnée n’est pas encore totalement fonctionnel et … musclé. Il en va de même pour le sphincter anal.  Alors, je ne vous dis pas qu’il ne faut rien faire ! Vous allez bien entendu lui apprendre la propreté.
Pendant les premiers mois, vous allez devoir sortir après chaque repos, chaque jeux, chaque repas et féliciter votre chiot comme pas permis.
Un peu plus tard, vous commencerez à le sortir de façon moins proche et, à chaque besoin fait dehors, continuer à le féliciter.
Bien entendu, s’il y a des ratés, rien ne sert de lui mettre la tête dedans (à part clairement se défouler) ou le gronder. Votre chiot ne comprendra pas. Au mieux, suivant votre posture, il saura qu’il y a un souci mais si les besoins ont été fait il y a 3heures, il ne fera plus le lien. Si vous le prenez sur le fait, sortez le vite et félicitez le quand il aura fini dehors.
Niveau nettoyage, on OUBLI clairement la Javel. Qui attire plus qu’autre chose. On isole notre chiot, pour des questions de praticité, et on nettoie.

  • Mon chiot se venge quand je pars au travail ou faire les courses. Il détruit tout !!!

Le chien n’a pas la notion de vengeance. Par contre, il souffre peut être d’ennui ou d’anxiété de séparation. Il est important de se rappeler qu’il est chez vous depuis peu et qu’il a, quand même, été enlevé à sa première famille, celle qui l’a vu naître. Vous êtes maintenant son repère et, par la même occasion, son « référent ». Du coup, votre absence peut être anxiogène. C’est valable pour un chiot comme pour un adulte, surtout s’il a été adopté en refuge et qu’il a un passé plus ou moins chargé. Pour lutter contre l’ennui et l’anxiété, on met en place des jouets d’occupation. C’est à dire, un kong, un tapis de fouille (si votre chien n’ingère pas), une bouteille rempli de friandise etc… Tous ces jouets doivent être retirés lors de votre retour pour leur donner de l’importance.
Le but de la manœuvre c’est de changer votre départ « négatif » en départ « positif ». Et comme je dis toujours, à la fin, votre chiot/chien doit se dire « Chouette !! Elle/Il se barre !!! »
Certains chiens n’aiment pas les grands espaces. Il est parfois intéressant de réduire l’environnement du chiot en le laissant dans une pièce, un couloir (avec eau, jouet, couchage et friandises).
Et parfois, il est important de le mettre en Kennel pour assurer sa santé. J’ai rencontré plusieurs chiens qui se mettaient littéralement en danger et la mise en place d’une Kennel, avec tout son apprentissage, a été la meilleure des solutions.

  • Mon chiot ronge les meubles, même en ma présence ! J’ai beau dire non, il continue ! Que faire ?

Ah, l’éternelle destruction en présence de l’humain… Suivant l’âge de votre chiot, c’est assez simple. Entre 3 et 5 mois, il fait ses dents. Apportez-lui des jouets tendres pour qu’il puisse soulager ses gencives.
Il peut également souffrir d’ennuis. Dans ce cas-là, vous pouvez sortir des jouets d’occupations. En parlant jouet, pensez bien à les alterner. Si vous les laissez toujours à disposition, votre adorable chiot risque de ne plus être intéressé et commencer à s’occuper différemment.  Ne pas tout le temps voir et utiliser les mêmes jouets les rends encore plus intéressants (hausse de valeur).
Et puis bon, a trop utiliser le « non », il n’a plus aucune valeur. Je vous suggère d’essayer de perdre cette habitude et de garder ce mot pour des situations vraiment utiles.

  • Mon chiot avale tout ce qu’il trouve. Ça passe du mouchoir, aux excréments des autres animaux (chats, chiens, chevaux …)

Comme tous les bébés, l’apprentissage se fait aussi par la mise en bouche. A savoir ce qu’il peut manger ou pas … Certains sont de véritables trous noirs. Ils engloutissent tout ce qu’y peut passer sous leur museau. C’est parfois à cause de nous, humains, trop pressés à y mettre la main pour retirer ce qu’il a pu récupérer.
Il est aussi important à lui apprendre le « refus d’appas » et donc le « pas touché, tu laisses ».
Sur certains chiens, on peut aussi parler de syndrome PICA. C’est le fait d’avaler tout et n’importe quoi. Sur du chiot, le Pica est normale et se règle par de l’éducation. Mais si le comportement persiste adulte, il est à prendre au sérieux. Ce syndrome découle de la frustration, de l’ennui, d’une anxiété ou d’un manque d’attention.
Et pour ce qui est du caca … La coprophagie, donc le fait d’ingérer ses propres excréments, est quelque chose d’assez banale pour des chiots. En général, ça se perd en grandissant. Si ce n’est pas le cas, vous avez quelques solutions. Voir avec un éducateur ou changer l’alimentation. S’il ingère le caca d’un autre chose, et que ce n’est pas systématique, soyez rassuré. En règle général, c’est que le chien qui est passé juste avant mange … Littéralement de la mierda. Bourrées exhausteur de goûts, de sucre et tout ces trucs qui ne sont pas digérés et qui se retrouvent ou ? Et bien, dans les selles. En gros, votre loulou pense manger des croquettes … Génial pas vrai ?
Pour les selles d’autres animaux, c’est de vrai gâteries pour les chiens … et suivant la race de votre petit démon, il faudra bien faire attention aux potentielles sensibilités médicamenteuses (surtout pour les bouses de chevaux)

  • Mon chiot me mords ou mort mon enfant. Il s’agrippe à mes mollets et à tous mes habits, comment faire ?

Alors, très souvent c’est un comportement dicté par la race. On retrouve presque systématiquement ce « souci » chez les chiens de Berger et de Chasse. Donc, des chiens de travail spécialement étudiés pour mettre fin à un mouvement. On parle donc de prédation. Votre chiot va vouloir attraper ce qui se met à bouger devant ses yeux. La prédation est tout à fait Normale ! Mais son « contrôle » s’apprend. Je vous suggère donc d’éviter toute excitation avec des objets qui roulent (balles) et de stopper tous jeux quand votre chiot monte trop en excitation. Gronder et repousser ne sert à rien. Vous risquez d’amplifier le problème plus qu’autre chose. Pour ce qui est des enfants, il faut se mettre à la place de votre chiot. Ça a presque la même taille, ça court, ça cris, ça gesticule dans tous les sens. En somme, un vrai petit jouet (pouic pouic) ambulant.

Du coup ?

Dans tous les cas, ces comportements sont normaux mais vous pouvez les influencer avec un bon apprentissage. Pour cela, je vous conseille vivement de vous rapprocher d’un professionnel. Donc d’un éducateur. Qui vous parle d’éducation et non de dressage, c’est mieux car ce n’est pas la même chose…
Les réseaux sociaux, c’est bien, mais ça devient un peu trop du dogtossimo. Vous allez, presque tout le temps, avoir à faire à des propriétaires lambda qui vont vous donner des conseils sur une situation qu’ils ne peuvent pas apprécier à leurs juste valeur car ils ne peuvent pas la voir et surtout, ils ne sont pas formés (donc n’ont pas toutes les connaissances sur le monde canin)

Suivant le chiot, la race détermine le comportement. Il est donc TRÈS important de se renseigner sur cette dite race AVANT de penser à adopter votre chiot. Cela vous évitera certains désagréments que vous n’arriverai peut être pas à gérer. Il n’est pas rare d’entendre des propriétaires dire qu’il y a un trou dans leurs portes ou murs. Tout cela car ils ne répondent pas suffisamment à la spécificité de la race de leur chiot. Et oui, je comprend bien que la partie esthétique du chien est ultra important pour certains, mais, ils peuvent aussi créer des malheureux et surtout, vite regretter …

Un chiot, comme un chien, a besoin d’activité physique comme mentale. L’un ne va pas sans l’autre. Un bout de jardin ne suffit pas à satisfaire tous ces besoins.

J’aimerai partager avec vous quelques infos du MFEC (Mouvement professionnel Francophone des Éducateurs de Chiens de compagnie). Vous pouvez retrouver les documents ici.

Si vous le souhaitez également, voici un lien vers un site internet qui propose des jouets d’occupations tels que le Kong, Des tapis de fouille ou même des tapis de léchages. Voir même créer vous même vos friandises !
C’est également une animalerie, vous pouvez donc aller directement voir les produits.

J’ai plus de Croquettes

 

Et vous, que mettez vous en place ?

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire